Appendice K

 

Appendice K – Les leçons trimestrielles de l’Ecole du Sabbat de 1936

 

Ci-dessous se trouvent le rapport du comité et les informations à la base de la série de leçons trimestrielles d’Ecole du Sabbat ayant présenté les doctrines essentielles de la Foi Adventiste. Lisez attentivement les noms des personnes dans le comité, et l’appui de l’église pour ces études. Observez ensuite ce qui a été écrit au sujet de la Divinité. Ces leçons déclarent clairement que Christ fut engendré du Père et reçut de lui sa source de vie. Cela eut lieu en 1936 et fut mis en avant par le comité de la Conférence Générale de l’époque.

« Le Département de l’École du Sabbat désirant recevoir une aide spéciale pour son Comité des Leçons durant le temps de la considération des manuscrits pour les leçons sur les doctrines Bibliques, il a été : VOTÉ, Que moi, H. Evans, W. H. Branson, O. Montgomery, H. E. Kern, F. M. Wilcox et W. E. Howell soient nommés pour la lecture des manuscrits et la participation au Comité des Leçons du Département de l’École du Sabbat lorsque le sujet des leçons sur les doctrines Bibliques sera débattu » (General Conference Committee notes, 6 décembre 1935).

« Débutant avec le quatrième trimestre de 1936, les leçons de l’école du Sabbat de la dénomination couvriront les doctrines essentielles de son message, et ce pendant sept trimestres consécutifs. Il a été recommandé d’encourager notre peuple, où qu’il se trouve, à utiliser ces leçons comme base pour des études Bibliques et des réunions d’évangélisation se tenant dans les maisons de voisins ou d’amis, et que des classes d’enseignement Biblique soient organisées dans chaque église dans ce but » (Review and Herald, 18 juin 1936, Rapport de la session du dernier jour de la Conférence Générale de 1936, tenue à San Fransisco, ‘Les leçons de l’Ecole du Sabbat pour 1936).

« Débutant avec le quatrième trimestre de 1936, et ce durant sept trimestres, les leçons de l’école du Sabbat couvriront les doctrines essentielles de notre foi ; ainsi, nous recommandons :

1. Qu’en relation avec l’étude de cette importante série de leçons, notre peuple soit encouragé, de par le monde, à utiliser ces leçons comme base pour tenir des études Bibliques et des réunions d’évangélisation tenues dans les maisons de leurs voisins et leurs amis.

2. Dans la préparation de ce pas important, des classes d’enseignement Biblique doivent être organisées dans toutes nos églises, comme cela a été exposé par le Département des Missions Familiales de la Conférence Générale.

3. Il a été demandé à nos maisons d’édition de fournir des classeurs permettant à ceux qui le souhaitent de conserver la série de leçons de l’école du Sabbat sur les doctrines Bibliques » (Review and Herald, 18 juin 1936, ‘Actes de la Conférence Générale, Trente-deuxième réunion’).

« Toutes les réunions de département réparties dans la session de la Conférence Générale furent marquées d’un profond esprit d’étude afin de résoudre les problèmes compliqués, et d’un désir intense d’améliorer chaque instant de l’occasion qui nous a été donnée pour mettre de côté les discussions et les plans développés dans le pré-comité, afin de conserver et de préserver les délibérations du comité pour les conseils futurs des dirigeants du mouvement missionnaire laïc lorsqu’ils seront dispersés dans le grand champ mondial.

Une grande partie du temps fut utilisée à prendre en considération un sujet d’un intérêt inhabituel, savoir — comment utiliser de la meilleure façon possible les leçons de l’école du Sabbat sur les doctrines Bibliques, fournies par le Département de l’École du Sabbat débutant avec le quatrième trimestre de 1936 et s’étalant sur sept trimestres consécutifs, à des fins missionnaires. Le président a expliqué que ces leçons sont préparées dans une forme fournissant un simple aperçu d’une étude Biblique pour chaque sujet doctrinal.

Depuis des années, la demande est arrivée de nombreux endroits du champ mondial concernant un série de leçons de l’école du Sabbat conçues de telle sorte que nos membres d’église pourraient les utiliser comme des plans pour étudier la Bible dans les maisons de leurs amis et voisins. Maintenant que nous avons une telle série, nous devons rendre grâces à Dieu et améliorer les occasions d’amener tout notre peuple dans le vaste champ de l’évangélisation Biblique. Il est estimé qu’il y a environ 100 000 moniteurs dans nos églises à travers le monde, qui se tiendront devant leurs classes chaque semaine, et qui enseigneront tous les sujets doctrinaux. Il serait merveilleux que ces cent milliers de moniteurs de l’école du Sabbat puissent passer chaque semaine un peu de temps afin d’enseigner la leçon à des groupes ou à des personnes sur le chemin desquels la lumière de la vérité n’a pas encore brillé.

Mais ça ne devrait pas être notre seul objectif. Chaque membre de chaque classe de l’école du Sabbat devrait être encouragé à se mettre en relation avec ceux qui cherchent une meilleure compréhension de la Parole de Dieu, et, d’une manière informelle, leur offrir chaque semaine une étude Biblique concernant la leçon qu’il a par avance étudiée, et pour laquelle il a été enseigné durant la classe de l’école du Sabbat. Que pouvons-nous faire, frères et sœurs, pour guider ‘l’église à l’étude’ tout entière afin qu’elle devienne ‘l’église à l’œuvre’ ? » (Grace D. Mace, Review and Herald, 16 juillet 1936, ‘Réunions du Département des Missions Familiales’)

« Le temps n’est-il pas venu où chaque étudiant de l’école du Sabbat qui étudie la leçon de l’école du Sabbat Adventiste du Septième jour devrait réciter ou enseigner cette leçon à quelqu’un qui n’est pas béni de sa précieuse vérité – à un voisin, à un ami, à un groupe dans une réunion de maison, à un sermon du dimanche soir dans un tente ou une salle, ou d’une quelconque manière à d’autres personnes ?

Chaque élève de l’école du Sabbat ne devrait-il pas lever ses yeux et contempler le champ de son propre voisinage ou de son cercle de connaissances, voir qu’il blanchit pour la moisson, et apporter à ce champ le message contenu dans les leçons de l’école du Sabbat actuelle ? Chacun ne devrait-il pas ainsi devenir un canal ouvert de même qu’un réservoir de vérité ?

L’occasion d’une vie est maintenant devant chacun d’enseigner la vérité à nos voisins et à nos communautés, car les leçons de l’école du Sabbat sur les doctrines Bibliques sont parfaitement adaptées à cette intention particulière. 

Le plan se trouvant à la fin de chaque leçon, sera une aide précieuse ; et comme les leçons actuelles sur les doctrines sont parfaitement authentifiées par le comité des leçons du Département de l’École du Sabbat de la Conférence Générale, chacun peut avoir l’assurance que ce qu’il enseigne en présentant la leçon sous forme d’étude Biblique ou de sermon est correct.

Il est facile de comprendre que si notre peuple doit enseigner la vérité à d’autres de cette manière, il est impératif que chacun devienne un membre régulier de l’école du Sabbat. En complément de ce que chaque membre de l’école du Sabbat peut accomplir, nous avons approximativement cent mille moniteurs et enseignants de l’école du Sabbat dans le monde qui sont, dans la nature même du cas, des moniteurs potentiels de classes baptismales.

Avec l’instruction reçue semaine après semaine, ainsi que durant les plusieurs trimestres passés à l’étude, les moniteurs de l’école du Sabbat devraient être des moniteurs compétents pour des classes baptismales, et pourraient prendre en charge de telles classes pour les évangélistes. S’il n’y a pas d’évangéliste ou de pasteur, le moniteur de l’école du Sabbat peut préparer les candidats au baptême parmi les membres de sa classe d’école du Sabbat, et demander à ce qu’un pasteur soit envoyé pour les baptiser » (G. A. Roberts, Review and Herald, 17 décembre 1936, ‘La leçon de l’école du Sabbat’).

« Il vous permettra de conserver tous vos questionnaires, couvrant les doctrines Bibliques exposées dans les leçons de l’école du Sabbat durant sept trimestres entiers. Ces leçons ont été préparées sous la supervision vigilante du Département de l’École du Sabbat, et vous aurez le désir de les garder. Elles sont inestimables comme référence continuelle » (Review and Herald, 14 janvier 1937, ‘Conversez vos questionnaires de leçons sur les doctrines Bibliques’).