Préface

   Le défi que je lance à tous ceux qui lisent ce document est que chacun s’y tienne jusqu’au bout. Je dis cela, parce qu’il pourrait parfois être tentant de le mettre de côté, étant face à des informations auxquelles vous ne seriez pas disposés à adhérer d’emblée. Si vous lisez attentivement, du début à la fin, vous verrez clairement que les deux facettes de la controverse musicale sont abordées.

   J’ai essayé de présenter un maximum d’informations, tirées d’éléments tournant autour des recherches scientifiques et médicales sur la musique, de son histoire, d’aperçus de l’industrie du rock actuel et de notre expérience religieuse. (Cela inclut d’intéressantes perspectives scripturaires, un voyage dans l’industrie de la musique chrétienne contemporaine et une recherche finale de ce qui constitue la bonne musique aussi bien dans notre environnement séculier que religieux).

   Je sais que la question de la musique et du culte a le potentiel de sérieusement diviser l’Eglise de Dieu. Malheureusement, dans bien des cas, cela a déjà eu lieu, et je le garde à l’esprit alors que je vous présente ce document. Non pas comme moyen de condamner ou de juger, mais comme tentative d’aider le peuple de Dieu à grandir dans la connaissance qui nous unira finalement dans un esprit d’amour et de joie, ayant la vérité pour fondement.

   L’unité est l’une des choses dont nous avons le plus besoin. Il y a un grand manque de cette unité spirituelle dans de nombreux domaines, spécialement entre les générations des jeunes et celles des plus âgés. Mais, si l’unité authentique doit être atteinte, c’est sur une base biblique solide. Plus spécifiquement, si l’unité doit être atteinte dans l’Eglise adventiste du septième jour, il nous faut nous remémorer le rôle particulier que l’Eglise du reste devrait jouer dans le monde à la fin des temps. Non seulement face aux incroyants, mais en tant que témoins vivants les uns auprès des autres.

   Pour cette raison j’ai estimé nécessaire d’avoir une approche claire et directe. Je n’essaye pas de plaire aux uns ou aux autres. Je suis simplement intéressé par la vérité, non pas à prendre parti. Si, suite à cette étude, certaines personnes ont le sentiment d’avoir été mises de côté, qu’il en soit ainsi. Alors que l’on entreprend d’aborder un sujet tel que celui-là, il est impossible de plaire à tout le monde. L’état actuel des choses, comme conséquence de ce problème délicat, le prouve suffisamment.

   Ayant dit cela, je réalise qu’aucune personne ne peut prétendre avoir toutes les réponses. Par contre, j’ai observé l’évidence dans un maximum de secteurs, et j’ai essayé d’arriver à la conclusion la plus raisonnable possible. J’espère et je prie pour que cela aide de nombreuses personnes à y voir un peu plus clair, pour resserrer nos liens, au lieu de nous séparer. Que cela soit aussi votre objectif, alors que vous lisez ce document important.

                                                                                  Brian Neumann