Vol.1 - Janvier 2016

  

   Numéro spécial - PDF

Le modèle divin de la vie

Amenant la prospérité dans nos vies, nos pensées et nos relations

Adrian Ebens 

Editorial

   Chers frères et sœurs,

   C'est avec des cœurs reconnaissants à notre Père Céleste et à Jésus que nous vous envoyons ce numéro spécial d'Etoile du Matin, qui n'est autre que la traduction française du livret The Divine Pattern of Life, écrit par notre pasteur et ami, Adrian Ebens.

   Notre prière est que les principes présentés dans cette étude puissent être une source de bénédictions dans nos vies, en nous aidant à rétablir nos relations familiales et ecclésiales, ainsi que notre relation avec Dieu et Jésus par l'Esprit. Souvenons-nous du plus grand commandemant tel que nous l'a enseigné Jésus :

« Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur ; et : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. »

   Voici le second :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Et Jésus d'ajouter : « Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. » Marc 12 : 29-31.

   Comment ces commandements pourront-ils être honorés dans nos vies ? Tout d'abord par la puissance du pardon : le pardon de Dieu envers nous, et notre pardon envers ceux qui nous ont offensé. Ensuite, à nous de choisir de nous soumettre jour après jour à l'influence sanctifiante de la vérité qui nous invite à tout sacrifier pour Jésus.

   Puissions-nous connaître et expérimenter cette influence bénie durant cette nouvelle année de vie que Dieu nous accorde en Jésus !

Fraternellement, Marc et Elisabeth

Table des matières

1. La quête

2. La pomme qui est tombée

3. Debout sur la lune enveloppée du soleil

4. Carte et boussole spirituelles

5. Le modèle divin

6. Le courant de vie

7. Le “dieu de ce monde” et la naissance des forces opposées

8. Sabbat pour l’âme : trouver la paix intérieure

9. Le chemin étroit vers le modèle divin

10. Le pas suivant

 

Si vous souhaitez partager ce message ou simplement obtenir votre copie de ce livret, n'hésitez pas à nous contacter à :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

1. La quête

   A la fin du dix-septième siècle, Isaac Newton considérait le royaume des mécaniques célestes. Quelle type de relation gouvernait les corps célestes alors qu’ils se mouvaient dans les cieux ? Se pouvait-il qu’il y ait une simple loi universelle permettant d’expliquer ces relations, ou s’agissait-il d’un système complexe et mystérieux dépassant le domaine de notre compréhension ? Où cette quête dans le cœur de Newton trouva-t-elle sa source ? Est-ce vraiment une pomme qui, tombant sur sa tête, l’a amené à considérer les effets de la gravité ? Une récente découverte faite dans les archives de la société royale de Londres a révélé la réponse dans un manuscrit qui allait devenir la biographie de la vie de Sir Isaac Newton.

Après le dîner, le temps étant agréable, nous sommes allés au jardin et y avons bu du thé, à l’ombre de certains pommiers… il m’a dit se trouver dans la même situation que jadis, lorsque la notion de la gravité était entrée dans son esprit. Alors qu’il était méditatif, la chute d’une pomme l’avait amené à cette réflexion. Pourquoi la pomme tombait-elle toujours perpendiculairement au sol, se demanda-t-il…[1]

   Cette rencontre inattendue avec la pomme tombée mit en mouvement une série d’événements qui conduisit à la production du Principia dans lequel Newton posa les fondations de la mécanique classique et des trois lois universelles du mouvement. Ces lois décrivent la relation existant entre tout objet, les forces agissant sur eux, et le mouvement qui en résulte. Newton utilisa le terme latin gravitas (poids) pour l’effet qui allait être connu comme la gravité et qui définit la loi de la gravitation universelle.[2]

   Le Principia de Newton allait dominer la conception scientifique de l’univers physique durant les 300 années suivantes. Il a été à même d’utiliser ces principes pour expliquer les trajectoires des comètes, le mouvement des marées et la précession des équinoxes, faisant disparaître les derniers vestiges de la pensée selon laquelle la terre était au centre du système solaire.[3] L’étude de la relation existant entre les objets célestes physiques redéfinit notre compréhension de l’univers et élargit la capacité humaine de travailler en son sein et d’exploiter la puissance de notre monde selon les lois de la gravité.

   La quête de Newton en rapport avec les corps célestes a été déclenchée par un événement en relation avec les corps terrestres. L’observation d’une pomme tombant d’un arbre remit en question la relation entre la pomme et la terre ainsi que ce qui les attire entre elles.

   A l’aube du 21ème siècle, mon esprit a été dirigé vers une nouvelle quête – celle de la relation existant entre les corps spirituels. Si une compréhension correcte de la relation existant entre les corps physiques a pu ainsi apporter de telles avancées dans la recherche scientifique humaine, quel pourrait être l’impact d’une compréhension correcte de la relation entre les corps spirituels célestes et terrestres ? En parlant de corps spirituels terrestres je me réfère aux relations existant entre les esprits des hommes, des femmes et des enfants, les relations entre l’homme et le royaume divin, ainsi que les relations au sein même du royaume divin. Nous pourrions mentionner ici que les efforts de Newton trouvent leur point de départ sur le plan terrestre, mais leurs réponses se révèlent dans la sphère céleste.

   Commençons à présent notre quête de la loi universelle qui gouverne les corps spirituels.

  

2. La pomme qui est tombée

   Alors que je travaillais dans une organisation chrétienne, j’ai pu être témoin des effets des violences sexuelles. Observer certains des traumatismes qu’ont dû subir ces personnes m’a permis de prendre encore plus conscience de la souffrance se trouvant au sein de la communauté. Dans mes moments de calme j’ai commencé à me demander comment un chrétien peut supporter un tel abus de confiance, sachant que certaines des victimes avaient été abusées par des dirigeants de l’église. Cette pensée resta gravée dans mon cœur. Comment une personne qui croit en Christ et est respectée en tant que dirigeant peut-elle permettre que de telles choses aient lieu, pas à petite échelle, mais avec une régularité révoltante ? Mais il y avait encore plus.

   Le coup de téléphone était désespéré. Je savais qu’il me fallait y aller et les soutenir. Deux membres de la communauté chrétienne que je servais se trouvaient dans une violente querelle. En arrivant, j’ai pu entendre la dispute et ai prié pour la sagesse et la grâce. Les yeux des enfants reflétaient la peur, alors que les parents déversaient leur amertume l’un envers l’autre. A l’église, vous n’auriez jamais imaginé qu’un tel conflit pouvait exister. Cette nuit-là, la situation se calma, mais elle éveilla en moi quelque chose de profond.

   Je me souvins des statistiques que j’avais étudiées auparavant dans mes études concernant le divorce et les abus sexuels. Ces statistiques avaient à présent plusieurs visages et des noms. Le sérieux de la situation était ponctué par des faits brutaux. C’est alors que je me souvins du moment où, dans mon esprit, la pomme est tombée avec cette pensée :

   Il manque quelque chose. Nous n’avons pas les réponses, ai-je pensé. Je pouvais comprendre un cas isolé ici ou là, mais pas les chiffres qui se trouvaient devant mes yeux : actuellement, un enfant sur dix est victime de violences sexuelles.[4] Dans l’organisation où je travaillais, les taux de divorces montaient jusqu’à 28% et les conflits maritaux jusqu’à 58% dans certaines régions.[5]

   Je ne pouvais tout simplement pas ignorer ces chiffres. Il me fallait trouver une réponse significative à cette détérioration des relations familiales et communautaires. Ce sujet était d’autant plus compliqué que la plupart des gens mettent leur famille à une place élevée, tant dans le monde que dans l’église. Considérez les citations suivantes :

   La famille est la chose la plus importante au monde. – Lady Diana

   La force de la nation puise sa source dans l’intégrité du foyer. – Confucius

   Les meilleurs moments de ma vie ont été les rares moments que j’ai passés à la maison au sein de ma famille. – Thomas Jefferson

   Chérissez vos contacts humains – vos relations avec les amis et la famille. – Barbara Bush

   J’entends souvent l’expression de ces sentiments, et pourtant il y a tant de discorde, de conflits et de mauvais traitements dans les familles et les communautés, que la question se pose d’elle-même : Quels sont les principes de base favorisant des relations fortes et saines ? Y a-t-il une loi universelle concernant le mouvement du cœur qui, comprise et pratiquée, permettrait d’harmoniser nos relations et minimiser les désaccords et les violences ?

   Comme Newton, mon esprit fut attiré par la relation existant entre les corps célestes dans les cieux, y cherchant un chemin directeur ou un principe qui pourrait répondre aux questions que je me posais. Ma recherche m’a amené plus loin que je ne l’avais anticipé ; telle est la raison du titre de ce livre Le modèle divin de la vie. En cherchant à trouver le secret des relations couronnées de succès, j’ai été exposé à une simple réalité qui révèle sa sagesse dans de nombreux aspects des expériences humaines. Et en considérant la portée profonde de ce principe, je suis étonné et enthousiasmé par les implications. J’ai fait un certain nombre d’expériences basées sur ces principes et les résultats en sont merveilleux.

   Pour commencer, considérons le processus par lequel nous recevons la vie. Le père donne sa semence à la mère, qui alors nourrit et fait croitre l’enfant dans son sein, par lequel elle donne naissance. Le principe de la source génératrice active de notre père et le principe du canal nutritif passif de notre mère nous parle de sagesse concernant le merveilleux principe de vie car c’est réellement ainsi que nous recevons tous la vie dans cette sphère terrestre. L’alignement harmonieux de la source et du canal donne la vie. Le développement de ce simple principe et ses implications dans tous les aspects de notre vie est le thème de ce livret. Nous allons également découvrir un autre principe, en opposition avec ce modèle de vie, qui l’a compliqué et défiguré, amenant la tristesse, la confusion, la mort.

   Regardons à présent les corps célestes faisant partie de ce que considérait Newton dans une perspective physique. Considérons la relation existant entre le soleil, la lune et la terre alors que nous nous intéresserons à la lumière, la gravité et le flux des marées en relation avec ces corps.

  

3. Debout sur la lune enveloppée du soleil

 

   S’il vous arrive de vous trouver au bord du Bassin des Mines en Nouvelle Ecosse lors de la marée montante, vous allez entendre ce qui est appelé « la voix de la lune » sous la forme de 14 milliards de tonnes d’eau entrant dans le bassin où l’on peut observer les plus grandes marées du monde. Ce n’est qu’à partir du moment où Newton a publié le Principia que le monde a pris conscience de la relation gravitationnelle existant entre le soleil, la lune et les marées.[6] Une conscience du mouvement des marées est essentielle aux marins pour naviguer avec succès. Les bienfaits de la connaissance des effets gravitationnels de la lune n’ont pas été utiles uniquement aux marins, mais, comme je l’ai appris récemment d’un ami, surfeur passionné, les meilleures vagues sont présentes à la nouvelle lune et à la pleine lune. Ce phénomène est ce que l’on appelle la marée de vives-eaux [appelée marée du printemps en anglais].

Lorsque la lune est pleine ou nouvelle, les effets de l’attraction gravitationnelle de la lune et du soleil sont cumulés. A ces périodes, les marées hautes sont très hautes et les marées basses sont très basses. On appelle cet événement la marée de vives-eaux. Les marées de vives-eaux sont des marées particulièrement fortes (et qui n’ont rien à voir avec la saison du printemps). Elles ont lieu lorsque la Terre, le Soleil et la Lune sont alignés. Les forces gravitationnelles de la lune et du soleil contribuent toutes deux aux marées. Les marées de vives-eaux ont lieu durant la pleine lune et la nouvelle lune.[7] 

   Lorsque le soleil, la lune et la terre sont alignés, une force gravitationnelle plus forte est générée sur la terre, produisant de plus grandes marées et, bien évidemment, de plus grandes vagues. Bien que la gravitation du soleil soit bien plus grande que celle de la lune, la proximité de la lune en rapport à la terre double ses effets gravitationnels sur celle-ci. La clé pour ces marées de vives-eaux est l’alignement du soleil, de la lune et de la terre.

   Le rythme bimensuel des marées a un impact extrêmement important sur les organismes marins et intertidaux. Si vous deviez aller nager près de la grande barrière de corail sur la côte nord du Queensland en Australie, quatre à six jours après une pleine lune particulière de l’année, vous pourriez être les témoins du plus grand événement de ponte en masse de la planète. Le corail se reproduit lorsque les marées sont faibles, en opposition avec de nombreuses espèces de poissons qui profitent des grandes marées pour qu’elles entraînent leurs œufs dans la sécurité relative des eaux profondes.[8]

   Mais les cycles de la lune affectent également les périodes de gestation des animaux tels que les vertébrés, et le cycle menstruel de la femme est approximativement le même que celui du cycle de la lune.[9] Il y a donc des preuves montrant qu’il existe une certaine relation entre la fertilité, la reproduction et les cycles de la lune.

   Que pouvons-nous apprendre du rythme des marées de la nature ? La relation du soleil et de la lune avec la terre peut-elle nous offrir un ingrédient clé afin de discerner le secret de nos relations spirituelles ? Si le succès et la fertilité de la vie physique peuvent être tracés jusqu’à la connaissance des cycles rythmiques du soleil et de la lune en relation avec la terre, peut-on y trouver des leçons en lien avec le royaume spirituel ?

   Avant de faire un pas dans cette direction, intéressons-nous à une autre relation en rapport avec le soleil, la lune et la terre. La lune n’a pas de lumière propre. C’est un objet passif. Toute la lumière de la lune est un reflet de la lumière du soleil. Le soleil génère sa propre lumière ; il possède un principe actif. La lune transporte la lumière du soleil ; elle opère selon un principe passif. Le soleil actif et la lune passive agissent ensemble pour créer une influence rythmique sur la terre. Une fois de plus, y a-t-il ici des leçons à tirer de la relation entre le soleil et la lune, qui nous parlent du rythme de la vie dans le monde spirituel ?

          

   Considérons ce qui se passe lorsque vous essayez de regarder directement le soleil. Sa luminosité rend cette action impossible pour plus de quelques secondes. Regarder le soleil endommagera votre vue. Existe-t-il une manière de regarder la lumière du soleil ? Oui, nous pouvons contempler cette lumière en regardant directement la lune, sans crainte de dommages pour nos yeux. La lumière, trouvant sa source dans le soleil est canalisée par la lune qui agit comme médiatrice afin de nous amener la lumière sans danger. La question qui vient à l’esprit est la suivante : « Y a-t-il une signification à cela ? » La présence imposante du soleil est une constituante extrêmement importante pour toute vie. Ses rayons nous apportent chaleur et lumière, et il joue un rôle central dans la fertilité de la planète ; cependant, si nous ne sommes pas respectueux du soleil, il peut nous causer du tort. Là encore, pouvons-nous apprendre quelque chose de tout cela ?

   Alors que Jean, l’ancien voyant, était assis sur l’île de Patmos dans la Mer Méditerranée, il eut la vision d’un grand signe :

   Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Apocalypse 12 : 1

   Jean fait la description d’une relation existant entre le soleil, la lune, les étoiles et la femme. Elle se tient debout sur la lune. Celle-ci est son fondement. Elle est enveloppée de la lumière du soleil et douze étoiles sont sur sa tête. Elle semble être en parfaite harmonie avec les cycles et les rythmes du soleil, de la lune et des étoiles, tout en étant consciente de sa relation avec eux. Si l’on considère que le livre de l’Apocalypse est un livre de réflexions spirituelles, cela pourrait-il avoir une signification spirituelle ?

   Avant de répondre à cette question, nous devons nous demander : « Les écrits de la Bible sont-ils dignes de confiance pour que l’on puisse les considérer comme un guide fiable des thèmes spirituels ? »

 

4. Carte et boussole spirituelles

   Le gouverneur Romain Pilate avait étudié les visages de nombreuses personnes se tenant devant lui dans sa salle du jugement en Judée. Il y avait quelque chose de très différent sur le visage de cet homme. Dehors, une foule criait afin d’obtenir la mort de cet homme, et on ne voyait absolument aucune crainte dans son regard. Pilate était familiarisé avec le visage de criminels endurcis, et il était certain que l’homme qui se trouvait devant lui n’était pas l’un d’entre eux. Son maintien noble et son regard calme et doux intriguaient le magistrat. Il parlait d’un royaume qui n’était pas de ce monde – un royaume au-delà de la politique, des conquêtes et des guerres. Il avait été accusé de conspirer contre le gouvernement Romain en prenant le titre du Messie tant attendu des Juifs.

Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Jean 18 : 37

   Un roi qui rend témoignage à la vérité ? Quel roi a déjà rendu témoignage à la vérité ? En règle générale, les rois étaient les vainqueurs et conservaient le pouvoir par la guerre, la tromperie, la manipulation et le contrôle. Alors Pilate posa cette question cruciale : « Qu’est-ce que la vérité ? » En d’autres termes, on pourrait demander : « Comment peut-on connaître la vérité ? »

   Toute personne capable de raisonnement possède une source d’autorité, un oracle de vérité, un endroit ou une personne où elle est certaine d’obtenir la vraie information sur les réalités de la vie et de la mort. Pour de nombreuses personnes, cette source est leur propre esprit. Ce qu’elles voient, entendent, expérimentent et étudient est suffisant à leurs yeux pour déterminer la vérité. Elles restent confiantes que les lunettes aux travers desquelles elles voient le monde ne sont pas déformées. Un rappel de la manière dont les enfants répondent aux interrogations de leurs parents lorsqu’ils ont dépassés les limites des règles familiales devrait nous convaincre que l’être humain possède une inclination naturelle à tourner et à tordre la vérité pour s’arranger de ses circonstances. Nous pouvons également considérer l’exemple des politiciens et la manière dont certains d’entre eux répondent aux questions des médias afin d’éviter l’essence même de la question. Peut-on se confier en soi-même pour découvrir la vérité lorsque nous sommes enclins à la tordre et à l’éviter lorsqu’elle nous dérange ?

   Il existe un autre groupe de personnes qui font simplement confiance aux traditions leur ayant été transmises par leurs ancêtres. Comment pouvons-nous nous confier en nous-mêmes ou en nos ancêtres pour obtenir la vérité absolue ? Sachant que nous sommes enclins à déformer l’information, se peut-il que ceux qui étaient avant nous aient fait de même ?

   Comment trouver la vérité lorsque l’être humain a tendance à mentir, tromper, exagérer ou sous-estimer ? Cela nous ramène à la question de Pilate : « Qu’est-ce que la vérité ? » Devant lui se tenait un homme que l’on pouvait éprouver sur ce sujet. Il avait dit qu’il était venu pour rendre témoignage à la vérité, et le fait qu’il avait dit de lui-même qu’il était le Messie facilitait sa mise à l’épreuve.

Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? (16) Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, [le Messie], le Fils du Dieu vivant. (17) Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui dans est les cieux. Matthieu 16 : 15-17

   En déclarant qu’il était le Messie, Jésus faisait de lui-même le sujet des prophéties de l’Ancien Testament concernant le Messie. Toutes ces prophéties avaient été écrites des centaines d’années avant l’époque de Jésus.

   Considérez certaines des prophéties concernant sa naissance.

   Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Schilo, et que les peuples lui obéissent. Gen. 49 : 10

   Ce texte prophétisait que le Messie descendrait de la tribu de Juda.

   Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont l’origine remonte aux temps anciens, aux jours de l’éternité. Michée 5 : 2

   Il nous est également dit que le Messie naîtrait à Bethléhem. En Israël, deux endroits s’appelaient Bethléhem, et ce texte identifie l’endroit comme étant Bethléhem Ephrata.

   La prophétie suivante est remarquable en ce qu’elle prédit l’époque à laquelle le Messie viendrait. C’est avec cette prophétie que les mages d’orient furent à même de connaître le moment de venir et d’offrir leur hommage à la naissance du Messie.

Sache-le donc et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie, jusqu’au Messie, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines ; les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. [26] Après les soixante-deux semaines, le Messie sera retranché, mais pas pour lui-même. … [27] Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Daniel 9 : 25-27

   Ce ne sont que quelques-unes des très nombreuses prophéties concernant le Messie. Si vous faites une recherche sur la manière dont la personne de Jésus-Christ a accompli chacune d’entre elles, vous découvrirez une incroyable fidélité des Écritures. Un auteur a calculé la probabilité que 48 de ces prophéties soient accomplies par un homme.[10] Le résultat était de 1 sur 10157. Cela fait 1 sur

10 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

   En comparaison, le nombre estimé de protons dans l’univers est de 10137. On pourrait aussi donner l’exemple d’essayer de trouver un certain grain de sable au milieu de tout le sable de la terre et bien plus encore. Considérons ce que 1017 impliquerait. Ce nombre beaucoup, beaucoup plus petit, serait comme si on couvrait la France avec des pièces de 1 Euro, sur une épaisseur de 60 cm, qu’on prenait une de ces pièces, qu’on la marquait d’une croix, qu’on mélangeait toutes les pièces et qu’on envoyait une personne les yeux bandés pour trouver cette pièce du premier coup. La probabilité est stupéfiante, et ce ne sont que les prophéties en relation avec le Messie.

   Nous pouvons trouver d’autres prophéties en relation avec la montée et la chute des royaumes du monde dans le livre de Daniel, et qui ont été accomplies avec exactitude. Certains ont décidé que ces prophéties ne pouvaient pas être vraies à cause des probabilités et en ont conclu qu’elles avaient certainement été écrites après les événements.

 Les Manuscrits de la Mer Morte, décou-verts après 1946 con-tenaient une grande majorité de l’Ancien Testament et sont datés au moins du troisième siècle avant Christ, permettant de prouver que les prophéties ont été écrites au moins deux cents ans avant la venue de Jésus. Aucun homme dans l’histoire n’a été accompagné d’un tel niveau de probabilité, et aucun autre livre ne peut se réclamer d’une telle quantité de détails en prédisant le futur si ce n’est la Bible. Ce type d’exactitude est difficile à réduire, à moins bien évidemment, d’utiliser la méthode du politicien qui est de tordre les faits parce qu’ils ne nous conviennent pas. Je vous invite à éprouver l’exactitude de la Bible à travers ses prophéties, tout spécialement celles qui concernent la personne de Jésus. Si vous avez un accès à YouTube regardez la présentation « Prophétie Biblique sur Jésus. Un Autre Homme ? » par Dr. Walter Veith.[11]

   Prendre en compte les précisions des prophéties concernant le Messie suggère que ce qu’Il nous dit, et ce qui est dit à Son sujet dans la Bible, est digne d’attention. A présent, avec les principes de source et canal que nous avons découverts jusqu’ici, cherchons dans la Bible afin de découvrir comment elle explique ce Modèle de vie. 

  

5. Le modèle divin

   Pilate avait posé à Jésus une question cruciale. « Qu’est-ce que la vérité ? » S’il avait attendu, il aurait peut-être entendu ces paroles : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » Jean 14 : 6. Jésus proclame la vérité en termes de relation avec Son Père. Il est le chemin vers le Père. Dans un autre passage, parlant avec Ses disciples Il demanda :

Et vous, …qui dites-vous que je suis ? (16) Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, [le Messie], le Fils du Dieu vivant. (17) Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. Matthieu 16 : 15-17

   En réponse à la question de Pilate, Jésus a affirmé qu’il était la vérité. Le point central de cette vérité est que Jésus est le canal ou le chemin vers le Père. Telle est la vérité du Modèle Divin, et Paul définit ce modèle pour nous dans la première épître aux Corinthiens :

Néanmoins, pour nous, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. 1 Cor. 8 : 6

   Le modèle est révélé dans les deux mots qui suivent immédiatement les noms de Père et de Jésus-Christ.

Être

Modèle

Définition (Concordance Strong’s)

Père

ejk

de qui

ek, ex – préposition primaire dénotant une origine, source (point d’où l’action ou le mouvement procède)

Jésus Christ

dia

par qui

dia dee-ah’ – préposition primaire préposition dénotant le canal d’une action

   La relation fondamentale de l’univers est ejk š dia ou, en français, De qui et Par qui. Le Père est l’origine de quoi ? « Toutes choses ». Jésus-Christ est le canal de quoi ? « Toutes choses ». Ici, nous trouvons le principe relationnel universel de toutes choses, y comprit la vie elle-même. Nous pourrions le présenter de cette manière, où zwhj zôê est le terme grec pour vie :

   ejk → dia = zwhj

   Source → Canal = Vie

   Souvenez-vous de notre exemple de la manière dont les êtres humains reçoivent la vie. Le père (ejk, source)  donne sa semence à la mère (dia, canal) et ainsi la vie est donnée. Tel est le secret de l’origine des espèces mentionnée dans Genèse.

Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Genèse 2 : 21, 22

   Quelle est la relation entre l’homme et la femme ? ejk → dia. La source de l’espèce était en Adam (de qui). De lui sortirent les éléments vivants afin de former le canal de l’espèce, la femme (par qui). Ainsi, chaque enfant qui nait dans ce monde a besoin d’un processus ejk → dia (source – canal) afin de recevoir la vie. Adam comprit ceci lorsqu’il dit :

Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera Femme, parce qu’elle a été prise de l’Homme. Genèse 2 : 23

   Grâce au soutien des paroles inspirées des Écritures nous sommes à même de contempler la relation spirituelle des personnes célestes du Père et du Fils. En observant cette relation nous découvrons la loi universelle de toute création qui est ejk → dia, source – canal. Considérons à nouveau certains passages des Écritures :

Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance… Dieu créa l’homme à sa propre image ; il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. Genèse 1 : 26, 27

Et de mettre en évidence devant tous, quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu, qui a créé toutes choses par Jésus-Christ. Ephésiens 3 : 9 (version Ostervald)

Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la lumière des hommes. Jean 1 : 3-4

   Dieu a créé toutes choses par Jésus-Christ. C’était à Son Fils que Dieu a dit « Faisons l’homme à notre image ». L’image relationnelle à laquelle l’espèce humaine a été faite était la relation du Père et du Fils, et cette relation est ejk → dia, Source – Canal.

En effet, les perfections[12] invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Romains 1 : 20

   Le livre des Romains nous dit que les attributs invisibles de la Divinité se voient comme à l’œil nu dans ses ouvrages. Quel ouvrage particulier a été spécifiquement fait à l’image de Dieu ? L’homme et la femme et la relation les liant l’un à l’autre. La relation de l’homme et de son épouse est faite suivant le modèle du Père et du Fils, modèle formant la relation primaire de l’univers. Gardons ces pensées à l’esprit alors que nous considérons encore quelques passages de la Bible.

…afin qu’ils aient le cœur rempli de consolation, qu’ils soient unis dans l’amour et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de notre Dieu et Père et de Christ, (3) mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. Colossiens 2 : 2-3

   La relation entre le Père et le Fils est la signature divine placée sur cette création. Si vous regardez les cieux, vous pourrez voir cette signature sur le soleil et la lune. Lorsque vous contemplerez l’origine de l’espèce, vous trouverez cette signature divine. C’est avec cette clé divine que nous pouvons ouvrir tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.

Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Seigneur. 2 Corinthiens 3 : 18

   Alors que nous contemplons la signature divine de ejk → dia, Source – Canal, dans le Père et le Fils, notre pensée, nos sentiments, nos relations et notre étude sont transformés selon ce modèle. Je trouve tellement simple le fait que le secret de toute sagesse et de toute connaissance soit en fait fermement lié à la connaissance de la relation existant entre le Père et le Fils. Une compréhension incorrecte de leur relation détruit automatiquement la clé et obscurcit la vraie connaissance, la vraie sagesse. Cependant, ce modèle commence à être révélé à nos consciences au moyen de cette véritable connaissance et d’une méditation ininterrompue sur le Père et le Fils ; il amène l’harmonie dans nos esprits et nos cœurs, ainsi que dans l’esprit et le cœur de ceux avec lesquels nous sommes en contact.

Tableau 1 – Principes Source

Passage

 

Origine

(Père)

- ejk →

Canal

(Fils)

- dia

Le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création Col. 1 : 15

1

Invisible

Visible

[Christ] est la splendeur de Sa [Père] gloire et l’empreinte de Sa personne… a hérité d’un nom plus excellent… Heb. 1 : 3, 4 C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné un nom qui est au-dessus de tout nom… à la gloire de Dieu le Père. Phil. 4 : 9-11

2

Gloire

Splendeur

(Amplifie)

Le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père. Jean 5 : 19 Je veux… que vous sachiez que… le chef de Christ, c’est Dieu. 1 Cor. 11 : 3

3

Autorité

Soumission

Et auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. Heb. 1 : 13 Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant. Ps. 91 : 1

4

Protecteur

Protégé

Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis toute mon affection. Matt. 3 : 17 Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Matt. 4 : 4

5

Celui qui donne, qui pourvoit à la Bénédiction

Celui qui reçoit la Bénédiction

Car ainsi parle le Très-Haut, dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint. Es. 57 : 15 Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous… Jean 1 : 14

6

Transcendant (proximité plus éloignée)

Imminent/

Intime (proximité proche)

Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez. Jean 5 : 43

7

Représenté (Pensée)

Celui qui présente (Parole)

   Plusieurs principes sont révélés plus haut en observant les caractéristiques de la relation du Père et du Fils. Nous amplifierons ces principes dans les prochains chapitres.

Tableau 2 – Exemples du Canal

Source –

ejk →

Canal –

dia

 

Mari

Femme

le chef de la femme, c’est l’homme. 1 Cor. 11 : 3

Parent

Enfant

honore ton père et ta mère. Matt. 19 : 19

Christ

Eglise

Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’église. Eph. 5 : 23

Ancien

Troupeau

Paissez le troupeau de Dieu qui est au milieu de vous, veillant sur lui. 1 Pierre 5 : 2

Président

Citoyen

Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités ont été instituées de Dieu. Romains 13 : 1

Raison

Émotion

Examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon. 1 Thess. 5 : 21

Foi

Œuvres

… la foi qui est agissante par l’amour. Gal. 5 : 6

Christ

Bible

Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait. Luc 24 : 27 Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Jean 5 : 39

Ancien Testament

Nouveau Testament

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Matt. 5 : 17

4 premières lois

6 dernières lois

Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Matt. 22 : 37-39

Semence

Fruit/Arbre

Un semeur sortit pour semer sa semence. …Une autre partie tomba dans la bonne terre : quand elle fut levée, elle donna du fruit au centuple. Luc 8 : 5-8

Soleil

Lune

Dieu fit les deux grands luminaire, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider la nuit. Gen. 1 : 16

   Le tableau 2 est une image du tableau 1. Tous les deux se trouvent dans la relation ejk → dia, source – canal.

   Nous pouvons voir opérer dans notre monde de nombreux éléments de la signature divine. Les positions d’origine et de canal changent en fonction de la relation. Par exemple, dans la relation entre mari et femme, l’homme est l’origine, et l’épouse est le canal. Dans la relation entre la mère et l’enfant, la mère est l’origine et l’enfant est le canal.

   Lorsque nous prenons les principes du modèle divin, décrits dans le premier tableau, et les appliquons aux relations décrites dans le second tableau, nous découvrons le secret du mouvement harmonieux des corps terrestres en concert avec les corps célestes divins primaires de l’univers – le Père et le Fils.

   Il est important de nous rappeler que dans les exemples de sources du tableau 2, leur autorité est ultimement sujette à Dieu qui l’a donnée. Aucune autorité terrestre n’est complètement indépendante, et quelles que soient les requêtes faites aux canaux respectifs, celles-ci doivent être en harmonie avec l’autorité ultime de Dieu. Si elles ne le sont pas, le droit mais aussi le devoir de la personne en position de canal est de lancer un appel à l’autorité au-dessus d’elle.

   Pour résumer les principes que nous avons mentionnés :

1. Invisible et Visible : Le canal révèle où est le chemin vers la source.

2. Gloire et Splendeur : le canal amplifie la source.

3. Autorité et Soumission : le canal se soumet à la source.

4. La source protège le canal.

5. La source bénit le canal.

6. La source pourvoit aux besoins du canal.

7. La source est représentée par la canal.

   Notre liste commence avec les actions du canal, car elle nous amène à la source, tout comme Christ nous mène au Père. Dès l’instant où nous sommes liés à la source, nous sommes à même de révéler ses actions.

   Les principes que nous venons de décrire offrent le noyau du modèle divin. Si l’on souhaite véritablement apprécier la beauté et la symétrie de ce modèle, il nous faut naturellement en donner une amplification avec les exemples du tableau 2. Tel sera le sujet des livrets suivants dans cette série.

Mari et Femme

Parent et Enfant

Christ et l’Eglise

Semence et Fruit

Soleil et Lune

 

6. Le courant de vie

   Pour compléter notre introduction au modèle divin, il nous faut simplement nous poser la question : « Source et canal de quoi ? » Revenons au verset clé de la Bible :

Néanmoins, pour nous, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. 1 Corinthiens 8 : 6

   La réponse est simplement toutes choses. Qu’est-ce qui est inclus dans toutes choses ?

Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau. Apoc. 22 : 1

   Dans ce verset, l’agneau fait référence au Fils de Dieu (Jean 1 : 29). Toute vie provient du Père et passe par le Fils. Le Père est la source de vie et le Fils est le canal de vie. Cette vie coule vers nous à travers l’Esprit de Dieu. Dans la Bible, l’Esprit est souvent comparé à la lumière, l’eau, le vent, et également le feu. C’est par l’Esprit de Dieu que nous expérimentons toute l’ampleur des bénédictions du Père.  Le seul moyen de recevoir cet Esprit est de passer par le canal – le Fils de Dieu.

Jésus leur dit de nouveau : La paix soit sur vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit. Jean 20 : 21-22

   C’est grâce au don de Jésus sur la croix que le monde entier reçoit la vie sur la terre encore à notre époque. Ceux qui refusent d’accepter le point de départ de cette vie finiront par se couper eux-mêmes de la source. Pour recevoir cette vie éternellement, il nous faut reconnaître l’alignement de la source et du canal du Père et du Fils.

Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils n’a pas la vie. 1 Jean 5 : 11-12

   La vie est la première des grandes bénédictions déversées sur nous. En voici une autre :

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique engendré, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Jean 3 : 16

L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique engendré dans le monde, afin que nous vivions par lui. 1 Jean 4 : 9

   L’amour trouve sa source dans le cœur du Père et est manifesté à notre égard par le canal de Son Fils. Ainsi l’amour est le courant qui coule de la source et se déverse par le canal. Le courant d’amour peut s’exprimer de différentes manières dans le modèle.

Source – ejk →

(Invisible)

Canal – dia

(Visible)

Courant/Vie - zwh

Pensée

Parole

Amour

Pensée

Câlin

Amour

Pensée

Cadeau

Amour










   Lorsque des pensées d’amour ne sont jamais ni exprimées ni démontrées, on ne peut prouver leur existence ; d’ailleurs, si elles ne sont pas connues, elles ne peuvent ni être reçues, ni être expérimentées. Le canal du Fils de Dieu dans le Modèle Divin est vital afin de connaître le cœur du Père.

   Si on revient à l’exemple du soleil et de la lune, nous découvrons un autre principe important. Lorsque nous considérons le concept de la lumière de la connaissance qui vient dans un esprit enténébré, le fait de regarder directement le soleil, tout spécialement dans un tel état de ténèbres, aura pour effet l’aveuglement. Pourtant, cette même lumière du soleil, reçue au travers de la lune permettra de l’accueillir sans danger.

Source - ejk →

(Invisible)

Canal – dia

(Visible)

Courant/Vie - zwh

Soleil

Lune

Lumière

Parent

Enfant

Connaissance








   De même que la lumière physique nous arrive par un modèle divin, la connaissance de notre monde vient à nous par l’instruction. Pour que nous puissions apprendre, nos parents ou des enseignants doivent nous instruire. Il se peut que nous choisissions de lire nous-mêmes, mais il faut qu’on nous apprenne à lire ; pour apprendre, il nous faut être mis en relation avec des livres écrits par d’autres personnes. La connaissance et la sagesse doivent être reçues par le courant de l’instruction. Nous ne naissons pas avec une connaissance instantanée de l’univers et de ce qui nous entoure ; nous l’apprenons par un enseignant ou un mentor. Voici d’autres exemples à considérer.

Source - ejk →

(Invisible)

Canal – dia

(Visible)

Courant/Vie - zwh

Parent

Enfant

Vie, amour, bénédiction, protection, nourriture, miséricorde, connaissance, soutien, correction, ordre

Enseignant

Élève

Connaissance, soutien, bénédiction, correction, ordre

Christ

Église

Vie, amour, grâce, miséricorde, bénédiction, connaissance, correction, ordre

Ancien

Troupeau

Amour, bénédiction, connaissance, protection, correction, ordre

Président

Citoyen

Connaissance, protection, soutien, ordre

 

Ainsi, le Modèle Divin possède :

1. Source

2. Canal

3. Courant

   Lorsque la source et le canal sont correctement alignés, le courant pourra passer et apporter vie, bénédiction, fertilité et prospérité. Cependant, lorsqu’ils ne sont pas alignés et compris comme il se doit, nous expérimentons la malédiction, l’affaiblissement et finalement la mort.

 

7. Le “dieu de ce monde” 

et la naissance des forces opposées

   Si vous pouviez entrer au siège du gouvernement de la plupart des nations démocratiques, vous trouveriez un groupe de représentants en accord avec le gouvernement, et un second groupe de représentants qui pourraient être classé dans l’opposition. Tous les jours, ces forces opposées débattent des sujets importants de la nation. Chaque intervenant tente de persuader le gouvernement de la valeur de son argument. La discussion est souvent tranchante et violente, avec un niveau élevé de tension. Ce processus est une méthode conçue pour résoudre les désaccords, et se trouve au centre de la philosophie Européenne et Indienne depuis l’antiquité.  Connue sous le nom de dialectique dans la philosophie grecque, elle a été popularisée par Platon dans les dialogues Socratiques et c’est une forme de pensée dominante dans le monde d’aujourd’hui.[13] On comprend que bien qu’étant visiblement opposées les unes aux autres, ces forces sont en réalité complémentaires. La synthèse émergeant de cet antagonisme produit une vérité et une excellence de qualité supérieure aux yeux de ceux qui y participent et de ceux qu’elles représentent.

   En considérant ce principe d’un point de vue oriental, nous découvrons que dans la philosophie Chinoise du Yin et du Yang, ce qui semble opposé comme lumière et ténèbres, feu et eau, mâle et femelle sont en fait complémentaires et agissent ensemble afin de créer l’harmonie et l’équilibre.[14] Ces principes ont été rendus populaires par la série des films Star Wars, et les forces de la lumière et des ténèbres qui agissent en opposition, mais qui en final apportent l’équilibre à la force.

   Comment pouvons-nous expliquer ce monde apparent d’opposés ; un monde de tension existant en nous et tout autour de nous ? Si nous devions laisser nos sens seuls nous guider, on trouverait que cette conception a beaucoup de poids. Pour emprunter les premières phrases de la série Star Wars, nous pourrions dire : « Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine. » Si nous tournons nos regards vers les prophètes de l’ancien temps, nous pouvons découvrir la genèse de ce système d’opposition.

Te voilà tombé du ciel, O Lucifer, fils de l’aurore ! Tu es abattu à terre, toi le vainqueur des nations ! Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Ésaïe 14 : 12-14 (KJV)

   A sa création, Lucifer était un bel être angélique, le premier parmi les anges. Il a été amené à l’existence dans un univers opérant sous le principe de ejk → dia = zwhj, source – canal – vie. Il existait une harmonie parfaite alors que chaque être créé s’approchait de la grande Source de tout ce qui existe par l’exemple du grand dia – le Fils du Père. La douce harmonie qui existait entre le Père et le Fils fut partagée par tous les habitants de l’univers aussi longtemps qu’ils contemplèrent l’exemple du Fils de Dieu comme la pierre angulaire de leur propre identité personnelle. Il ne peut y avoir qu’une seule véritable ejk →, une Source ultime de toutes choses, et il s’agit du Père. L’harmonie de l’univers dépendait de cette reconnaissance constante de ce fait. “L’Éternel, notre Dieu, l’Éternel est Un.” Deut. 6 : 4

   Lucifer en vint à croire que tout ce qui lui avait été donné lui appartenait par droit divin et qu’il était lui-même son propre Dieu. Ce mensonge l’a amené à exprimer qu’il était lui-même semblable au Très-Haut – le Père. Lucifer ne cherchait pas à éliminer le Père, mais plutôt à se présenter comme Son homologue, égal à Lui de manière inhérente. Il ne souhaitait plus contempler le Père au travers des lentilles dia du Fils de Dieu. Il imagina pour l’univers un modèle complètement égalitaire où chacun pouvait s’identifier comme sa propre source ou ejk →. Ainsi, Lucifer imaginait la direction de l’univers comme :

    ejk → et ejk →

(source) et (source)

   Cette formule, telle qu’il la présentait, avait pour effet de faire cesser de flot naturel de la relation ejk → dia = zwhj / source – canal – vie. Les forces de deux sources ejk→ absolues amèneraient une tension naturelle nécessitant une synthèse ou un équilibre afin de retrouver l’unité.

   Nous pouvons présenter cette pensée avec cette formule :

ejk → zwh ← ejk

(source) ↓  (source)

               ejk (source)

   La collision de ces deux forces ejk → a pour résultat une unification ou une synthèse des deux en une seule force mystique. Les identités individuelles sont sacrifiées par le compromis des convictions personnelles en vue du bien commun, et l’harmonie ou l’équilibre semble restaurée. On remarque dans cette nouvelle formule l’élimination du principe dia. Ainsi, pour maintenir l’harmonie dans l’univers, il est nécessaire d’avoir un flux constant de conflit et de résolution alors que chaque individu trouve son identité personnelle basée sur le fait d’être soi-même une ejk → source. Lucifer a promis à tous ceux qui l’écoutent :

   … Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. Genèse 3 : 5

   Dès le commencement le dessein de Lucifer était d’éliminer le grand dia – le Fils de Dieu.[15] Le Fils mis de côté, il pourrait inviter tout un chacun à participer à la source universelle par la méthode philosophique de son choix. Peu importe que ce soit par le panthéisme[16] ou par l’adoration d’un dieu de co-égalité afin de devenir comme lui, pourvu qu’aucun principe de canal dia n’existe dans la réalité. Il est possible de prétendre révéler le principe de canal dia dès l’instant où il reste clair que dans la réalité profonde il s’agit d’une source ejk →.   

   Telle est l’origine de la grande lutte de l’univers. C’est un combat entre deux compréhensions de la relation fondamentale existant entre les deux premiers êtres célestes.

Modèle divin des Écritures

Modèle du dieu de ce monde

ejk → dia = zwhj

 source → canal = vie

1. ejk → zwh ← ejk

  (source) ↓  (source)

2. ejk (source)

   Le modèle du dieu de ce monde a été hérité par les fondateurs de notre race lorsqu’ils acceptèrent le mensonge “Vous ne mourrez certainement point … vous serez comme Dieu” Genèse 3 : 4, 5. Cela eut lieu quand la position harmonieuse de dia a été échangée contre un processus constant de conflit entre nous-mêmes et Dieu afin de devenir notre propre ejk → source. La manière dont notre race a traité le grand dia lorsqu’Il est venu dans notre monde prouve que ce mensonge existe naturellement au sein de l’humanité. Il a été suspendu à une croix et assassiné. Le caractère du Fils de Dieu, doux et humble, obéissant au Père en toutes choses n’était pas en harmonie avec l’esprit que nous avons hérité. Nos premiers parents ont reçu le modèle blasphémateur directement de son auteur, Lucifer.

   Il est intéressant de remarquer que le concept de la “dialectique” existe dans la philosophie d’Héraclite d’Éphèse (535 – 475 av. J.-C), qui proposait que tout est constamment en changement comme résultat de la lutte et de l’opposition intérieure.[17] Les Écritures exposent la source de cette lutte intérieure en révélant le faux concept de Dieu qu’a Satan, concept qui détruit l’identité du dia. C’est la raison pour laquelle Paul a écrit aux Corinthiens :

   Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu. 2 Corinthiens 4 : 3, 4

   Il est impossible de comprendre le Modèle Divin et de trouver la véritable harmonie lorsque nos esprits sont aveuglés par le dieu de ce monde. Nos esprits ont besoin d’être “réinitialisés” ou de renaître dans une compréhension correcte du Modèle Divin. En d’autres termes, repentez-vous d’avoir idolâtré de fausses idées. Dans la Bible, ce processus est considéré comme une mort car il s’agit d’un abandon total et du rejet de tout ce qui semble logique et raisonnable, lorsqu’on les considère avec les lunettes du dieu de ce monde. La seule manière de retourner au principe dia est de demander au Fils de Dieu de vous enseigner et de vous aider. Cela nous est impossible par nous-mêmes, parce que nos esprits sont canalisés dans une autre direction sous l’influence de l’enseignement luciférien.

   Pour introduire les nombreux problèmes causés par le “modèle du dieu de ce monde”, considérons la perception de la vérité elle-même. Dans le Modèle Divin, “toutes choses” procèdent de la seule ejk → Source, ce qui signifie qu’il existe une seule vérité absolue ou une source unique de vérité. Dès le départ, le “modèle du dieu de ce monde” ou modèle-créature, possède au moins deux sources de vérité. Si nous reproduisons ce modèle en élevant chaque personne au niveau divin ou comme une ejk → source, nous nous retrouvons alors avec de nombreuses versions de la vérité. Cela amène logiquement à la maxime du philosophe Danois Soren Kierkegaard (1813-1855) disant que la “subjectivité est vérité et la vérité est subjectivité”. La vérité est donc arrachée de son objectivité ; les gens doivent alors utiliser ce qui est à leur disposition afin de convaincre les autres de leur propre “vérité”.

   Les outils disponibles incluent la manipulation, la tromperie et en arrivent à la force physique afin d’établir sa propre “vérité”, du fait qu’il n’existe pas de vérité absolue dans le “modèle du dieu de ce monde”. L’histoire révèle que les acteurs dominants de cette méthode ont été les plus capables d’exposer différentes “vérités” à divers groupes, même lorsque ces idées se contredisent. Exprimer plusieurs “vérités” contradictoires en une seule fois détruit l’identité profonde d’une personne. C’est ainsi que les doreurs d’images se font de plus en plus nombreux, manipulant les “vérités” pour calmer les masses et leur donnant l’impression que de nombreux dirigeants soutiennent uniquement ce qui leur permettra d’avancer leurs causes pour la domination. Les individus capables de convaincre la majorité de leurs “vérités”, même contradictoires, peuvent s’assurer les votes nécessaires afin que ces “vérités” dominent le groupe. Les procédures politiques de toutes les nations du monde sont ainsi appliquées en tordant et en manipulant la vérité. Les membres de chaque nation sont ainsi frustrés, avec le sentiment d’avoir été trompés. Ces sentiments peuvent mener jusqu’à la révolution ou au changement de pouvoir. Mais, même si les dirigeants changent, les problèmes finissent toujours par réapparaître parce que le gouvernement est basé sur le même concept de vérité.

   Intéressons-nous à présent au conflit intérieur dont a parlé Héraclite d’Éphèse. Nous allons voir comment l’enseignement Luciférien entraîne les conflits dans la relation entre l’esprit et le corps de même qu’entre la raison et l’émotion.

 

8. Sabbat pour l’âme : trouver la paix intérieure

   Le récit biblique de la création de l’homme révèle que :

L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante. Genèse 2 : 7

   Nous apprenons ainsi que l’homme est l’union du corps et du souffle ou vent/esprit. Quelle est donc la relation existant entre ces deux éléments du corps et de l’esprit ? Si vous faites une recherche sur internet avec le terme “problème corps esprit” vous trouverez une grande quantité de littérature dédiée à répondre à cette question.

   Une des questions centrales en psychologie (et en philosophie) concerne le problème esprit/corps : l’esprit fait-il parti du corps, ou le corps fait-il partie de l’esprit ? S’ils sont distincts, comment interagissent-ils ? Et lequel des deux est aux commandes ?[18]



   Considérons ces questions avec les deux modèles présentés auparavant :

Modèle divin des Écritures

Modèle du dieu de ce monde

ejk → dia = zwhj

 source → canal = vie

1. ejk → zwh ← ejk

  (source) ↓ (source)

2. ejk (source) 

   Lorsqu’on applique les caractéristiques invisibles et visibles, il est simple d’identifier les éléments du Modèle Divin. Il est clair que l’esprit est invisible et que le corps est visible. Dans ce cas, la formule est la suivante :

esprit → corps = vie

   Si nous appliquons les caractéristiques en rapport avec le modèle, nous voyons que l’esprit est la tête ou le dirigeant du corps. Le corps est le canal par lequel l’esprit est révélé. Les pensées de l’esprit sont manifestées à travers la voix et les actions du corps. L’apôtre Paul exprime cette relation esprit-corps lorsqu’il dit :

Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté après avoir prêché aux autres. 1 Corinthiens 9 : 27

   Le corps est assujetti à l’esprit. Il faut cependant être prudent et s’assurer que nous adhérons à toutes les caractéristiques du Modèle Divin. L’esprit est le protecteur du corps, dans le sens qu’il cherche à manger comme il faut, faire de l’exercice et se reposer suffisamment. Ceci est en contraste avec les notions platoniciennes entraînant la suppression du corps, l’arrivée du monachisme[19] et le châtiment du corps. Cette idée est l’un des fruits naturels du modèle-créature comme nous allons le découvrir. Dans ce modèle nous voyons :

1. Esprit → Vie ← Corps  (Dualisme)

OU

2. Esprit/Corps  (Monisme)[20]

   Lorsque l’on considère l’esprit et le corps comme deux entités co-source, il en résulte un effort pour harmoniser ces deux éléments opposés. Le résultat de ce modèle de vie est l’une des situations humaines les plus communes : la question de la faim. Lorsque le corps signale la faim et qu’il existe une situation co-égale dans l’esprit, lequel des deux décide ce qui doit être consommé et en quelle quantité ? En d’autres termes, l’expression de faim du corps est-il un appel ou un ordre ? Dans le Modèle Divin, il est compris comme étant un appel de l’esprit. L’esprit évalue si la requête va faire du bien au corps ou si, au contraire, elle va lui être défavorable, puis émet un ordre. Si les fonctions corporelles sont soumises à l’esprit lorsque celui-ci dit non, aucun conflit ne suivra, mais si le corps, et tout particulièrement la partie inférieure du cerveau, n’est pas soumis au lobe frontal supérieur, il en résultera une lutte dans l’esprit : dois-je ou non manger ? Ce conflit est présent sur une grande échelle mondiale à travers les problèmes d’obésité et de maladies du style de vie qui se déclenchent parce que l’esprit est placé à la seconde place en rapport au corps.

   Dans le Modèle Divin, on trouve l’harmonie entre l’esprit et le corps dans le contrôle du corps par l’esprit lorsque l’esprit prend soin du corps et le protège, et que le corps nourrit l’esprit et lui permet d’exprimer et d’élargir sa pensée et sa volonté. Tant que l’esprit et le corps suivent le grand modèle ejk → dia, Source – Canal, ils cherchent à fonctionner dans cet ordre et évitent ainsi un conflit dans l’âme, conduisant au repos. Ce sont les qualités du Fils de Dieu, le grand dia de l’univers, qui assurent le repos. Jésus nous a enseigné :

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Matthieu 11 : 28

   L’harmonie de l’esprit et du corps peut se présenter lorsque nous laissons entrer dans nos vies le grand principe dia du Christ, afin d’influer les aspects « canal » de notre création. Cette harmonie a ainsi pour résultat un Sabbat ou repos pour l’âme.

   Le sujet de l’esprit et du corps peut être prolongé dans la relation existant entre la raison et l’émotion. Appliquons encore une fois les deux formules. Un indice révélateur du Modèle divin est que la raison est invisible tandis que l’émotion implique une expression visible.

Raison Emotion = Vie

   Inversement, dans le modèle-créature “soit ton propre dieu” le résultat devient :

1. Raison → Vie ← Emotion

                          

2. Dominance de la Raison “rationalisme.”[21]

                       OU

2. Dominance de l’Emotion “laisse tes sentiments te guider.”

   Si vous entreprenez, à quelque niveau que ce soit, l’étude de la raison et des émotions, vous trouverez de nombreux conseils sur la manière de les harmoniser. En percevant la raison et l’émotion comme deux sources – principes opposés – on crée une lutte interne pour la dominance. Platon exprimait cela comme un cheval blanc et un cheval noir qui tiraient l’attelage de notre vie. Pour Platon, la raison était le cheval blanc, tandis que l’émotion était le cheval noir, suggérant ainsi la nature opposée de la relation.

   L’opposition du blanc et du noir est allée un pas plus loin en Orient, avec le principe du Yin et du Yang dans lequel le cœur du blanc est noir et le cœur du noir est blanc. Encore une fois, nous pouvons en trouver une expression partielle dans la série Star Wars où le cœur de l’éthique Jedi était exprimé par une discipline calme et calculée guidée par les sentiments.

   On pourrait répondre qu’au cœur de chaque émotion se trouve la raison, mais cela ferme un cercle entièrement dialectique qui conduit, de façon récurrente, à une existence mystique, impossible à comprendre. Les « illuminés » vous diront que si vous questionnez cette idée vous révélez la fragilité de votre réflexion ; il vous faut simplement laisser votre cœur embrasser ce que votre esprit ne peut accepter. “C’est un mystère ; il faut simplement l’accepter.”

   Toutes ces confusions, conflits et guerres peuvent être mis au repos en acceptant le modèle divin et la relation – autorité/soumission – de la raison et des émotions où les émotions agissent comme la loupe et l’illumination de la gloire de l’esprit. Le Fils engendré nous invite à nous nourrir du grand dia Pain de vie afin de retrouver l’harmonie et d’obtenir le repos de nos esprits et de nos corps.

 

 9. Le chemin étroit vers le modèle divin

   Avez-vous déjà vu quelqu’un faire du base jump d’une haute montagne ou d’un gratte-ciel ? Le base jump est un sport extrême consistant à sauter depuis un endroit très élevé et dangereux, pour déployer ensuite un parachute avant d’atteindre le sol. J’ai regardé un certain nombre de vidéos sur internet montrant cette expérience. Ceux qui sautent parlent de la barrière de peur qui doit être vaincue afin de pouvoir sauter. Passer du “modèle du dieu de ce monde” au modèle divin est similaire à ce processus. En montrant la formule du modèle divin dans le contexte de la sainte montagne de Dieu, où le Père réside au sommet de la montagne nous voyons ce qui suit :

   Voilà ce que nous dit la Bible concernant le Père :

Car ainsi parle le Très-Haut, dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint : J’habite dans les lieux élevés. Esaïe 57 : 15

   Le Père habite au sommet de la montagne, et tout accès vers Lui se fait par Son dia Fils. Le Fils de Dieu occupe une position d’humilité et d’obéissance à Son Père. Le Fils a hérité tout ce que possède le Père, mais Il reste soumis et sous l’autorité de Son Père. Lucifer, qui est devenu Satan après sa chute, désirait s’élever sur le sommet des nues et devenir comme le Très-Haut.

Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Esaïe 14 : 13, 14

   Le processus d’exaltation apparaît de cette manière :

   Chercher à s’exalter afin d’être égal avec Dieu et ainsi s’asseoir dans le temple de Dieu, disant être Dieu est la recherche d’une position extrêmement élevée. C’est être à un endroit où nous ne sommes pas à notre place, et cela nous amène au bord d’un très haut précipice. Revenir à notre vraie position, en soumission à la grande ejk → Source de l’univers nécessite que nous sautions de l’endroit où nous nous trouvons. Si nous sautions nous-mêmes, nous mourrions et serions perdus pour toujours. Un seul être dans l’univers pouvait ainsi accomplir ce saut et ouvrir la voie afin que nous puissions revenir à notre place dans le modèle divin. Le Fils de Dieu a reçu une position égale à Son Père. Il a le droit de se tenir au sommet de la montagne avec Son Père. Mais, rempli de pitié pour notre race déchue, Christ a fait ce saut merveilleux afin de nous ramener dans une vraie relation avec le Père.

Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais il s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et il a paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. Philippiens 2 : 5-8

   Dans ce grand saut depuis la montagne, le Fils de Dieu a ouvert la voie afin que nous revenions dans le modèle divin et que nous apprenions à nouveau les principes du dia Fils de Dieu. Le défi qui nous est lancé est que nous n’avons pas de parachute et que notre saut nous mènera certainement à la mort. D’en haut nous ne pouvons pas voir lorsque nous sautons, Christ est capable de nous tenir durant la descente et Il prend sur Lui l’impact de la chute en ce que, étant mort, Il est mort une fois pour toutes.

   Cependant, le désir de sauter ne vient qu’à ceux qui réalisent combien il est blasphématoire de rechercher la position élevée de Dieu Lui-même. Dans notre état naturel, nous ne voyons pas le problème de cette situation parce que le dieu de ce monde nous aveugle face à ce terrible blasphème. La Loi de Dieu arrive du haut de la montagne :

Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Exode 20 : 3

   Nous voyons les éclairs, entendons le tonnerre, sentons la montagne trembler, et il nous est permis de ressentir le danger de la position dans laquelle nous nous trouvons. Nous avons alors besoin de sauter, mais nous craignons de mourir et restons alors figés de manière précaire sur la montagne. L’unique raison pour laquelle nous pouvons encore être en vie vient de la prière du Fils, cloué sur la croix : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font.”

   La mort instantanée attend celui qui monte sur la montagne, car lorsque nous cherchons à nous exalter la conséquence immédiate est la mort. Cependant, Christ plaide en notre faveur auprès du Père afin qu’Il nous accorde le temps de reconnaître combien grand est notre péché. Ce n’est que lorsque nous en discernons l’importance que nous sommes poussés, par la loi de Dieu, à nous jeter dans Ses bras et à accepter d’être crucifiés avec Lui afin de renaître dans la vie dia. Nous nous trouvons alors dans la même situation que nos premiers parents qui se tenaient, avec soumission, au pied de la montagne, attendant d’être appelés pour monter, revêtus des vêtements du canal dia du Fils de Dieu.

   L’endroit où nous devons sauter de la montagne est appelé la porte étroite dans les Écritures. C’est un emplacement étroit, où nous pouvons être libre d’étreindre le Sauveur et de sauter avec Lui.

Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Matthieu 7 : 13

   La porte étroite est difficile à trouver, et la plupart des gens ont du mal à y entrer. Elle est tout d’abord difficile à trouver parce que nous ne ressentons pas naturellement le besoin d’y entrer. Une fois que nous avons trouvé la porte, son étroitesse nécessite que nous laissions derrière nous tout ce qui appartient à cette vie. Il nous faut être prêts à être comme le chameau devant passer par le trou de l’aiguille. L’aiguille était une ouverture très basse et étroite dans le mur de la ville de Jérusalem. Lorsque les portes étaient fermées, il n’était possible d’entrer que par ce passage. Un marchand devait décharger totalement tous les trésors se trouvant sur son chameau, faire s’agenouiller ce dernier et l’encourager à passer ainsi par le trou dans le mur. C’est la raison pour laquelle il est difficile à un riche (toute personne orgueilleuse et qui s’exalte, s’attachant à toutes ces “choses” qui représentent sa valeur personnelle) d’entrer par la porte étroite. (Matthieu 19 : 24)

   Lorsque la Loi retentit de la montagne en un avertissement plein d’amour, le mensonge enivrant selon lequel nous sommes notre propre ejk → source en amène beaucoup à se moquer de tels avertissements, à les considérer comme une invention destinée à effrayer et à contrôler ceux qui sont insécurisés. D’autres enseignent que la Loi n’est plus importante, ayant été accomplie et complétée à la croix. Le saut humiliant de Christ à Sa mort était suffisant ; nous n’avons pas besoin de sauter avec Lui. Il n’est pas nécessaire que nous nous humilions, que nous nous repentions avec tant de contrition. C’est par ces enseignements et d’autres inventions encore que la porte étroite est dissimulée et cachée au monde, et que toute personne restant sur la montagne n’est pas recouverte des vêtements dia du Fils de Dieu.

   Tous ceux qui se trouveront sans ces vêtements sur la montagne au moment des noces du Fils de Dieu avec l’Église devront sauter seuls du sommet. Encore et encore le Fils de Dieu appelle la brebis perdue sur la montagne, la cherchant toujours plus loin alors qu’elle s’est égarée, mais elle ne veut pas écouter. Le cri s’élève “Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous.” Ils sauteront donc sans médiateur, et n’y gagneront rien.

   Se tenir debout au bord de la paroi et regarder vers le bas aux centaines de mètres de dénivelé peut sembler très intimidant. La mort nous paraît inexorable, mais Jésus nous a dit :

   Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. Jean 12 : 25

   Désirez-vous la joie et la prospérité qui seront les vôtres si vous entrez dans le modèle Divin et découvrez la clé permettant de restaurer, d’harmoniser, et d’ordonner toutes les relations qui vous concernent ? Laissez la Loi de Dieu retentir dans votre âme, permettez à vos yeux de voir l’horreur de la croyance selon laquelle vous êtes votre propre ejk → source. Si vous ne pouvez pas voir que cette expérience est commune à l’humanité depuis nos premiers parents, priez pour avoir des yeux capables de discerner, et de découvrir dans la douleur des relations brisées et des guerres internes que le virus de la créature ravage votre esprit et votre corps. Venez à la porte étroite et abandonnez ces choses auxquelles vous vous accrochez et qui définissent qui vous êtes maintenant. Voyez en Christ celui qui ne vous délaissera pas, qui ne vous abandonnera pas dans votre descente vers la vallée de l’humilité. Jésus trace le chemin de la bénédiction. Je vous invite à l’étudier attentivement et à vous approprier chaque point.


 

Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna et dit :

(3) Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !

(4) Heureux les affligés, car ils seront consolés !

(5) Heureux ceux qui sont doux, car ils hériteront la terre !

(6) Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !

(7) Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !

(8) Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !

(9) Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !

(10) Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux !

(11) Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.

(12) Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous. Matthieu 5 : 2-12

   Jésus dit :

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Matthieu 11 : 28

   Sonder votre cœur peut prendre plusieurs jours. Il se peut même que vous ayez cru marcher sur les traces de Christ mais que vous sachiez que votre lutte contre le moi n’a porté que peu de résultats dans votre caractère. Aujourd’hui est le jour du salut. Christ est prêt à tenir votre main et à vous porter dans la vallée. Je vous invite à faire ce pas et ce saut de la foi, non pas un saut d’ignorance, mais un saut en réponse à la pleine compréhension de la mauvaise voie que nous avons tous suivie. Je sais que vous ne regretterez pas cette décision. Jésus nous dit aujourd’hui :

Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. Jean 6 : 37

 

10. Le pas suivant

   Dans ce petit livret ont été présentés certains principes fondamentaux du modèle Divin. Un monde de découvertes vous attend à présent sur la manière dont l’alignement de la source et du canal, dans tous les aspects de votre vie, peuvent être découverts dans le Père et le Fils. C’est le commencement d’une série de livrets traçant les aspects du Modèle Divin. Dans notre cheminement nous explorerons le Modèle Divin de l’amour, le Modèle Divin du mariage, le Modèle Divin de la loi, le Modèle Divin du culte, et le Modèle Divin des finances. Je vous remercie pour votre investissement dans ce cheminement jusqu’à maintenant et je prie qu’il ait été une bénédiction pour vous. Puissent ces paroles de notre Père parler à votre cœur :

   Mon fils, si tu reçois mes paroles, Et si tu gardes avec toi mes préceptes, Si tu rends ton oreille attentive à la sagesse, Et si tu inclines ton cœur à l’intelligence ; Oui, si tu appelles la sagesse, Et si tu élèves ta voix vers l’intelligence, Si tu la cherches comme l’argent, Si tu la poursuis comme un trésor, Alors tu comprendras la crainte de l’Éternel, Et tu trouveras la connaissance de Dieu. Car l’Éternel donne la sagesse ; De sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence ; Il tient en réserve le salut pour les hommes droits, Un bouclier pour ceux qui marchent dans l’intégrité, En protégeant les sentiers de la justice, Et en gardant la voie de ses fidèles.     Proverbes. 2 : 1-8

   Néanmoins pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui (dia) sont toutes choses et par qui nous sommes. 1 Corinthiens. 8 : 6

   Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par (dia) moi. Jean 14 : 6

   Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu’un entre par (dia) moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Jean 10 : 7-9

   Nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs, et folie pour les Grecs ; mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, le Christ (dia) est la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu. 1 Corinthiens. 1 : 23-24 (Ostervald)

   …et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de notre Dieu et Père et de Christ, mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. Colossiens 2 : 2-3

 

Du même auteur :

   Guerres d’Identité

   Guerres d’identité est un voyage de découverte de soi-même. Il s’agit d’une invitation à apprendre votre valeur dans un contexte purement relationnel. Ce livre révèle les principes qui vous aideront à échapper à la pensée de ce monde, dirigée par la performance, et à trouver la liberté dans vos relations les plus importantes.

 

Traduit et édité par :

Etoile du Matin

La Croix Blanche

81360 Arifat

www.etoiledumatin.org

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

1ère édition : 500 exemplaires.

Vous avez été enrichi par cette lecture ? N'hésitez pas à nous contacter pour obtenir ce livret en version papier et le partager avec d'autres ! Guerre d'Identité est également encore disponible en version papier, ainsi que "Le Retour d'Elie," du même auteur.

 

   Des modèles universels de vie nous entourent.

Ils trouvent leur origine dans le Modèle Divin qui vient du Père, par le Fils et se retrouve à tous les niveaux de la vie.

Soleil et lune, semence et plante, parent et enfant, roi et pays, Ancient Testament – Nouveau Testament, le Modèle Source et Canal est la clé. 

Un modèle subversif, conflictuel s’est infiltré dans la vie des hommes et des femmes, et dans le cœur et les esprits des dirigeants. Chacun doit choisir son modèle de vie ou de mort. Les saintes Écritures nous encouragent à choisir.

[3] Ibid

[4] Darkness to Light. End Sexual Abuse (De l’obscurité à la lumière. Mettre une fin à la violence sexuelle). www.d2l.org - chiffres datant d’août 2013.

[5] http://familly.adventist.org/home---divorce-and-remarriage-in-the-seventh-day-adventist-church.html

[6] http://www.thehighesttides.com/what-causes-the-highest-tides.shtml

[7] http://home.hiwaay.net/~krcool/Astro/moon/moontides/

[8] http://www.greatbarrierreefs.com.au/coral-spawning/

[9] https://en.wikipedia.org/wiki/Tide#Biological_rythms

[10] Evidence that Demands a verdict (Preuves demandant un verdict), Josh McDowell (1972), p. 167

[11] https://www.youtube.com/watch?v=gdXbT5cII7U (en Anglais)

[12] perfections ou attributs dans la Bible anglaise (n.d.T)

[13] https://fr.wikipedia.org/wiki/Dialectique

[14] https://fr.wikipedia.org/wiki/Yin_et_yang

[15] Jean 8 : 44 …Il a été le meurtrier dès le commencement…

[16] Le panthéisme est tout croyance religieuse ou doctrine philosophique identifiant Dieu avec l’univers ou exprimant que Dieu est l’univers.

[17] https://en.wikipedia.org/wiki/Dialectic#Principles

[18] http://www.simplypsychology.org/mindbodydebate.html

[19] Le monachisme est un style de vie religieux dans lequel une personne renonce aux attraits du monde afin de se dévouer complètement au travail spirituel. Les pratiques monastiques impliquent souvent une discipline rigide par la souffrance corporelle dans le but d’affaiblir et de supprimer les désirs charnels.

[20] https://en.wikipedia.org/wiki/Mind-body_problem

[21] https://en.wikipedia.org/wiki/Chariot_Allegory